• 06 novembre 2017

    Il y a 300 ans, le  6 novembre 1717, Jean Sébastien Bach fut emprisonné jusqu'au 2 décembre de la même année, sur ordre du duc Guillaume II, pour un crime de lèse-majesté.

    Qu'a bien pu faire se compositeur pour mérité, une telle peine?

    Et bien figurez-vous, qu'après le refus qu'a donné le duc Guillaume II à Jean Sébastien Bach, pour le poste de maître de chapelle de Weimar. Le compositeur décide de trouver un poste ailleurs, et trouve une place de maître de chapelle à Köthen. Pour accéder à se poste, Bach doit demander son congé au duc Guillaume II, qui lui refuse.  Et c'est là, que Jean Sébastien Bach commet l'irréparable, un mois plus tard, il réitère sa demande. Vous vous rendez compte, il ose réitérer sa demande, ce qui oblige le duc Guillaume II a le faire emprisonner. sur le rapport du secrétaire de la cour, on peut lire que Bach a été emprisonné  « en raison de son entêtement à vouloir obtenir de force sa démission ». Oh! Le voyou!

     

    http://www.classicfm.com/composers/bach/news/gobel-portrait/

    « 05 novembre 201707 novembre 2017 »

  • Commentaires

    1
    Samedi 11 Novembre à 11:50
    Bonjour Yoda ,
    je ne connaissais pas ce point d'histoire et je suis content de me cultiver un peu par ce temps minable d'aujourd'hui !
    comme ils étaient bien succeptibles les dirigeants d'autrefois !!!!
    mais à bien y regarder ... les choses ont-elles vraiment changées ?
    chacun se fera son opinion personnelle !
    bien amicalement
    Claude
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :