• Payer des impôts, ce n'est pas drôle, mais payer ceux de son voisin sans le savoir l'est encore moins!

    Un habitant d’Armentières trouvant les impôts, de son immeuble, trop élevés, lance une pétition pour essayer de les faire baisser.

    Et, c'est en démarchant son voisin de palier pour lui faire signer la pétition, qu'il découvre que depuis 17 ans, il paie les impôts de ce dernier, et que son voisin paie les siens. Cela aurait peut être cocasse, si les 2 habitants payaient la même chose.
    Mais, ce n'est pas le cas, le premier homme payait des impôts (5600€ / an - taxe foncière + taxe d'habitation) pour un appartement plus grand que celui qu'il occupe.

    Le centre des impôts a accepté de lui rembourser les 6 derniers mois, sur les 17 ans, soit 2450€. Pourquoi pas le reste?

    La réclamation est arrivée hors délais. En plus, l'administration lui reproche de s'en être aperçu un peu tard ....

     

    Moralité de l'histoire: Avant de payer ses impôts, vérifiez que la surface de l'appartement ou du bien immobilier correspond à celle indiquée sur la feuille d'impôts. Mais, surtout, vérifiez que cette feuille est bien la votre, en allant contrôler la feuille de vos voisins de palier, qui j'en suis sûr accepteront facilement que vous consultiez leur feuille d'imposition, tout comme vous, vous accepterez que vos voisins consultent la votre!

     

                 

     

     


    1 commentaire
  • Quand politique rime avec folie.

     

    Staline était prêt à tout pour espionner ses ennemis comme ses potentiels alliés, il aimait savoir ce qu'avait dans le ventre ses invités.

    Paraitrait-il que l'analyse des excréments permettrait de déterminer la face cachée d'un individu. Un taux trop élevé d'« acide aminé tryptophane », dans les selles, signifierait que la personne est quelqu'un « de calme et d'accessible », et inversement, une carence en potassium serait gage de grande nervosité ...

    Ainsi, en décembre 1949 à Moscou, Staline, recevant pour la première fois le leader chinois Mao, aurait fait relier les toilette du Grand Timonier non pas aux égouts, mais à des boites de prélèvements ... Une brigade aurait été créée, spécialement, pour faire ces analyses, et aurait été dissoute à la demande de Nikita Khrouchtchev, au milieu des années 1950.

    Cette information proviendrait d'Igor Atamanenko, ex-espion soviétique. Reste à savoir si cela sera confirmé un jour.

     


    4 commentaires
  • Aujourd'hui, nous fêtons un anniversaire. Voyez-vous lequel ?

    Non?

    Si je vous dit que c'est le cinquantième anniversaire, est-ce que cela vous éclaire?
    Non?... Toujours pas?

    Mais qu'a-t-il bien pu se passer, il y a 50 ans, jour pour jour?

    Un indice? ... D'accord, le voici: croissant.

    Alors, ça vous dit quelque chose?

    Non, toujours pas.

    Alors, un second indice: lune.

    Ah!, je devine un frémissement, cela commence à éveiller un souvenir pour les plus de cinquante ans.

     

     

     

    Et bien, oui, il y a 50 ans, jour pour jour, les Russes réussissaient le premier alunissage en douceur sur la lune.

    La sonde Luna 9 s'était posée, en douceur et intact sur le sol lunaire, elle a, également, pris la première photographie du sol de satellite naturel de la Terre.

     

    Le coup d'envoi de la conquête lunaire était lancé!

     

                          

     source photographique: NASA

     

     

     


    3 commentaires
  • Aujourd'hui, on ne parle que de la réforme de l'orthographe provenant directement d'une loi votée en 1990.

    L'application de cette loi, n'est pas une obligation, mais un professeur de français ne pourra plus sanctionner l'élève qui écrit , par exemple, oignon sans "i"c'est à dire "ognon".

    La disparition du "i" fait polémique, certains veulent simplifier ce mot, d'autres garder le "i". En étant pragmatique, je proposerais bien l'orthographe suivante: "onion", le mot est simplifié et on garde le "i", tout le monde devrait être content, non?

    Dans certains cas, l'accent "^" disparaitrait, toujours dans le but de simplifier ... Déjà, on simplifie que dans certains cas, bref pour simplifier, on crée une nouvelle règle dans la longue liste des "exceptions qui confirment la règle" ... C'est beaucoup plus simple ainsi, non?

    Et ensuite, par quel accent remplace-t-on, l'accent circonflexe supprimé?  N'est ce pas une bonne question?

    Prenons l'exemple du mot "bête" doit-on l'écrire comme cela: "béte" ou comme cela "bète" ou encore sans accent: "bete"

    Avouez que ma question n'est pas si bête?

    Vous remarquerez que cette réforme, ne concerne que le vocabulaire, et pas la grammaire qui, c'est bien connu, est très simple...

    La réforme était-elle vraiment prioritaire, alors que la réforme du collège fait encore polémique? N’est-ce pas un moyen de remettre de l'huile sur le feu?

     

    Toujours est-il que pendant ce temps, on ne parle plus du chômage, et des difficultés que rencontrent la France à sortir de la crise économique, problèmes, certainement, moins importants que de savoir si nénuphar doit s'écrire avec un "f" ou avec "ph" ...

     

     

    Ce billet n'a aucune faute d'orthographe, il applique la réforme avec un peu d'avance ;-)

     

     

     

     


    4 commentaires
  • Saviez-vous qu'il existait un prix du menteur en politique ?


    Moi, non. Je l'ai appris ce matin à la radio. Il a été créé par le politologue Thomas Guénolé le 19 janvier 2015. Cette distinction est  décernée avec humour pour inciter la classe politique à moins mentir, et pour encourager le grand public à vérifier ce que disent les personnes politiques.
    Cela sous entendrait donc, que les hommes et femmes politiques nous mentent! ... Oh! Quelle horreur! ... Je ne m'en étais pas aperçu!

    Cette année, pour la seconde année, le jury présidé par Thomas Guénolé et composé de six journalistes (Mélissa Bounoua Reader / Slate, Alexandre Devecchio FigaroVox / Le Figaro, Hugo Domenach Le Point, Samuel Laurent (Les Décodeurs / Le Monde, Cédric Mathiot Désintox / Libération, Antoine Krempf Le Vrai du Faux/France Info) a donc publié son palmarès.


    Il faut noté que Monsieur Nicolas Sarkozy, était hors concours pour avoir gagné le prix l'an dernier.

     

    Le Palmarès pour l'année 2015 est donc:

    Prix « 2015 du menteur en politique» : 

    Marine LE PEN (FN), pour son accumulation d’affirmations fausses sur les migrants (par exemple sur l’ampleur de la vague d’arrivants, sur leur sexe et leurs motivations, sur le faux assaut de migrants contre des pompiers à Calais, par martelage de cette question lors des régionales alors que ce n’est pas une compétence régionale…) ou sur le djihadisme.

    Prix « spécial du jury » :
    Patrick & Isabelle BALKANY (LR), pour l’ensemble de leur carrière.

    Prix « Un certain regard » (ex æquo) :
    - Claude BARTOLONE (PS), pour avoir accusé Valérie Pécresse de défendre « la race blanche ».

    - Pierre LELLOUCHE (LR), pour réussir l’exploit de produire un « droit de réponse à la bien pensance » aux articles ayant pointé son intox sur les indemnités accordées aux réfugiés… dans lequel il reconnaît avoir dit n’importe quoi.

    Prix « Robocop » :
    Bernard CAZENEUVE (PS), pour avoir relayé la version mensongère du Raid selon laquelle l’assaut de Saint Denis s’est fait sous un déluge de feu des terroristes.

    Prix du « Cumulard de l’année » :
    Jean-Yves LE DRIAN (PS), pour son cumul des fonctions de ministre de la Défense et de président de la région Bretagne, en contradiction flagrante avec un engagement solennel de François Hollande (« Moi président de la République, les ministres ne pourront pas cumuler leur fonction avec un mandat local, parce que je considère qu’ils devraient se consacrer pleinement à leur tâche »).

    « Meilleur second rôle féminin » :
    Lydia GUIROUS (LR), éphémère porte-parole du parti Les Républicains, pour avoir prétendu que la France est le pays européen qui accueille le plus d’étrangers.

    « Meilleur second rôle masculin » :
    Christian ESTROSI (LR) pour son virage à 180 degrés, digne des plus belles courses de moto, sur la position à tenir à droite face au Front national.

    « Meilleur costume » :
    Bernard CAZENEUVE (PS), pour avoir exagéré le nombre de reconduites à la frontière afin d’assurer qu’il est plus ferme que la droite lorsqu’elle était au pouvoir.

    « Prix spécial de l’audace statistique » :
    François HOLLANDE (PS), pour avoir tenté de vanter le « bon bilan » de plus de 3000 perquisitions sous état d’urgence alors qu’elles ont abouti à… seulement 4 vraies procédures antiterroristes .

    Prix « Jeune espoir » : 
    Laurent Wauquiez (LR, 40 ans), pour sa spectaculaire accumulation de mensonges, sur lui-même pour se construire un personnage public globalement factice, et sur de multiples sujets politiques (par exemple sur les relations politiques entre Charles De Gaulle et Guy Mollet).

     

    Je ne ferais aucun commentaire sur le palmarès et laisse le Jury de ce concours assumer la responsabilité de son classement.

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique